Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 13:22

Cher journal intime,

 

Comme tu le sais déjà, Z/Zn est un anneau, quoi qu'il arrive.
Mais qu'est ce qui peut assurer l'inversibilité de chacun de ses éléments ?
Je veux essayer de répondre, sans utiliser les théorèmes d'intellos autistes que je ne comprends pas !


1) Si n n'est pas premier, c'est vite réglé :


On peut trouver p > 1 qui divise n...
... et tu fais comment maintenant pour trouver des candidats à :
p * q = s * n + 1 ???
(Oui, on reconnaît l'identité de bezout... comme quoi ce n'est pas idiot)

 

Partons de p.
p = n * 0 + p, et p > 1

 

Ensuite, on colle successivement (itérativement) des p :
p + p = 0 * n + 2p, et 2p > 1 bien sûr

 

On continue à coller des morceaux jusqu'à ce qu'à atteindre n (puisque p divise n)
p * q = n + 0

 

En collant le suivant, on revient au début et ça boucle !
p * (q+1) = n + p

 

Donc le plus petit reste qu'on peut obtenir en multipliant p par quelque chose et divisant par n... c'est p > 1 !

 

Donc, si n est non premier, il existe au moins un élément de Z/Zn* non inversibe.

 

2) Si n est premier :

 

Prenons un p quelconque entre 2 et n - 1, et cherchons si on lui trouve un inverse dans Z/Zn.
Pour cela, regardons juste ce qu'il se passe quand on tente de le multiplier par chacun des éléments :

r = 0 * p mod n
r = 1 * p mod n
r = 2 * p mod n
...
r = n-1 * p mod n

 

Sur un exemple, p = 7, n = 11

 

i 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
p * i 0 7 14 21 28 35 42 49 56 63 70
r 0 7

3

10 6 2 9 5 1 8 4

 

 

(Ho, ça m'a bien fait réviser mes tables de 7 et de 11 !)

 

=> Si on trouve un inverse, c'est bien parce que l'opération * p réalise une permutation de Z/Zn !
(En clair, si en itérant 11 fois, je trouve 11 résultats différents entre 0 et 10, je vais forcément tomber une fois sur le gros lot...)

 

Ca se montre et s'explique aisément :
Si jamais on trouvait deux fois le même résultat, pour deux multiplicateurs différents q' > q, on sait que la différence aurait un reste nul par la division par n :
p * q' - p * q = k n
p * (q' - q) = k n

 

Et comme q' - q est compris entre 1 et n-1, on aurait :
- soit q' - q = 1 et donc p = k n : ouh là, pas possible
- soit q' - q > 1 et là on a trouvé un diviseur à n qui est premier : pas possible non plus !

 

C'est donc impossible, et on retrouve en fait sur la fameuse boucle qu'on avait eu plus haut : si on retombe deux fois sur le même reste, c'est qu'on est en train de boucler... et donc on a du passer par zéro.

 

Donc, si n est premier, tout p de Z/Zn* est inversible.

 

3) Allez, pour ne pas piéger les petits jeunes de terminale qui doivent vraiment démontrer le truc au bac, on va quand même rappeler la démonstration instantannée par l'identité de bezout.

 

Soit n entier strictement supérieur à 0.
Z/Zn est un corps si et seulement :
Pour tout p différent de 0 appartenant à Z/Zn, il existe q appartenant Z/Zn tel que p * q = 1 (multiplication dans Z/Zn)
<=> il existe k entier naturel tel que :
p * q = k * n + 1
p * q + (-k) * n + 1

 

Z/Zn est un corps si et seulement si quelque soit p dans [1,n-1], p et n sont premiers entre eux.
... ce qui veut exactement dire que n est premier !


 

Partager cet article

Published by Pacman - dans Journal intime
commenter cet article

commentaires

Keeh 28/10/2010 09:48


Encore quelques années et tu parleras comme Mamie "Des cours de français ? Non mais et puis quoi encore, je vais vous remplacer ça par des Maths".
Et histoire de pourrir ton temps libre : http://projecteuler.net/


Pacman 16/11/2010 10:32



Pas sur d'avoir besoin de quelques années de plus... je sais plus si c'est en sup ou en spé, mais la pétasse arrogante, frustrée de donner des cours de français dans une fillière scientifique, on
pouvait bien s'en passer :D



Keeh 16/10/2010 22:42


C'est amusant, en terminale je n'ai pas eu droit à quoi que ce soit concernant la congruence, ce qui a entraîné un gros blocage ne serait-ce que sur la notation Z/Zn.
C'est dommage, puisqu'en me repenchant maintenant dessus, ça se révèle plutôt simple.


Pacman 17/10/2010 09:28



Je pense qu'on devrait faire de l'arithmétique plus tôt et pour tous...


On préfère expliquer aux enfants ce que papa fait à maman, juste sous prétexte que l'arithmétique ça sert à rien, je trouve ça révoltant :D



Nono 15/10/2010 13:47


Rho la la... tu es mon héros ! même si une vulgaire littéraire comme moi ne comprends absolument rien à ce Z/Zn (c'est un anneau... une bague ? !!!)
En tous cas, tu as réussi !!


Pacman 17/10/2010 09:23



Ah, ben on te parle de corps et d'anneau... et tu infères bague au doigt, je pense que l'explication vient plus du "une" que du "vulgaire littéraire" ;)